Témoignages

Voici ce que disent divers lauréats au sujet de l’incidence des prix et bourses du FSCÉÉ sur leur cheminement professionnel :

« La bourse du FSCÉÉ a largement contribué à mon apprentissage et à mon cheminement en évaluation cette année. Je remercie du fond du cœur le FSCÉÉ de me l’avoir décernée. » Jenna van Draanen, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2014

« Je remercie chaleureusement le FSCÉÉ de son généreux appui. Sans cette bourse, je n’aurais pas pu bénéficier de la diffusion de ma recherche et de cette formation professionnelle et universitaire. » Kateryna Svensson, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2014

« Ce que j’ai à dire de plus important, c’est merci! Ma bourse m’a aidée à payer mon adhésion à la SCÉ. Maintenant, je suis membre, ce qui m’aide à me tenir au courant des enjeux de l’évaluation. Je peux assister à plusieurs occasions de perfectionnement professionnel sans frais, en plus des séances “Déjeunons et apprenons”. Je reçois l’infolettre hebdomadaire, qui contribue elle aussi à ma croissance professionnelle. Cette bourse m’a également aidée à payer mes frais de scolarité, qui sont élevés, compte tenu que je n’ai pas encore d’emploi. » Houda Sabra, Université Carleton, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2013

« C’est pour moi un honneur que d’avoir reçu une bourse d’aide aux études du FSCÉÉ. Grâce à cette bourse, j’ai participé à un atelier où j’ai acquis tout un bagage de connaissances sur la façon d’optimiser mon nouveau cabinet-conseil indépendant en évaluation. Je compte appliquer ces connaissances à ma pratique, ce qui permettra à l’évaluatrice novice que je suis de continuer à apprendre et à évoluer. Merci! » Elayne Vlahaki, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2013

« C’est pour moi un honneur de bénéficier d’une bourse du FSCÉÉ. Mon adhésion à la SCÉ est relativement récente, et cette bourse m’aide à payer les frais du cours sur le rendement des investissements. Au-delà des aspects financiers, elle me confirme que j’ai pris une sage décision en m’orientant vers l’évaluation de la formation. Je compte m’appuyer sur mes connaissances pour développer ma nouvelle entreprise et rechercher des occasions de faire profiter de mon expertise la communauté de l’évaluation, ma clientèle et d’autres intervenants. Merci. » Karen Carleton, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2011

« C’est avec un grand plaisir que j’ai reçu la Mention honorable SEEK SCÉ-FSCÉÉ, et je suis reconnaissante de l’aide financière qui m’a été offerte pour assister au Congrès 2011 de la SCÉ. Pour une étudiante en évaluation et une évaluatrice novice comme moi, c’est une confirmation que de voir mon travail reconnu par la communauté canadienne de l’évaluation. J’ai beaucoup aimé que bon nombre d’évaluateurs viennent me parler de mes champs d’intérêt et de leurs propres travaux à l’occasion du congrès. Pour moi, un des faits saillants du congrès demeure la chance que j’ai eue de faire la connaissance de Jennifer Greene, dont j’admire beaucoup le travail. Le soutien que j’ai reçu du FSCÉÉ et de la SCÉ a fait de ce congrès une expérience unique et enrichissante. Merci! » Dorothy Pinto, Mention honorable SEEK, 2011

« Comme beaucoup de gens de mon domaine, je suis devenue évaluatrice par hasard. On avait besoin de ressources pour un projet d’évaluation et, puisque j’avais un peu de temps, le dossier a atterri sur mon bureau. Comme j’apprends vite et que j’ai bénéficié de la patience d’un mentor, j’ai acquis tous les fondements nécessaires pour bien faire ce travail et beaucoup d’autres mandats comparables. Mais cette expérience pratique m’a amenée à m’interroger sur les liens qui unissent divers éléments de l’évaluation. Je me suis donc inscrite au diplôme en évaluation de programme à l’Université Carleton. Ces cours m’ont révélé les détails et la théorie qui sous-tendent la pratique. Ainsi, j’ai pris conscience des subtilités de l’évaluation, mais aussi de la souplesse et de l’étendue possible de leur application. En plus de réduire la charge financière des droits de scolarité et des manuels, le prix du Fonds de la Société canadienne d’évaluation pour l’éducation (FSCÉÉ) a suscité une reconnaissance très encourageante de la part de mes collègues du domaine de l’évaluation. Au fil de mon apprentissage et de mon épanouissement à titre d’évaluatrice, je compte continuer à assurer mon propre perfectionnement professionnel en évaluation, ainsi qu’à soutenir et favoriser la pratique de l’évaluation par mes pairs. » Eleanor Toews, évaluatrice principale, Service Canada

« Lorsque j’ai soumis au FSCÉÉ une demande de bourse d’aide aux études, j’étais à mi-chemin de mon parcours vers le certificat d’études supérieures en évaluation de programme à l’Université d’Ottawa. Comme les cours que j’avais suivis jusque-là portaient surtout sur des approches théoriques, j’avais très envie d’appliquer tout ce savoir à des problèmes pratiques. Heureusement, l’Université d’Ottawa offre un cours intitulé “Recherche appliquée en intervention sociale”, qui a fait toute la différence pour moi. J’ai réalisé une véritable évaluation dans le “monde réel”, avec le soutien de mon professeur; ainsi, je savais que toutes les mesures adoptées étaient appropriées et rigoureuses sur le plan technique. Je peux donc affirmer sans hésitation que la bourse d’aide aux études du FSCÉÉ m’a aidée à combler mes besoins d’apprentissage et à faire progresser mon travail d’évaluatrice. » Hélène Léopoldoff, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2011

« Je suis reconnaissante d’avoir reçu le Prix d’excellence SEEK SCÉ-FSCÉÉ, parce qu’il m’a donné l’occasion d’approfondir, d’articuler et de communiquer mes travaux d’étudiante en évaluation à la Faculté d’éducation de l’Université Queen’s. Les projets d’évaluation et la recherche sur l’évaluation sont des aspects importants du domaine de l’éducation. Dans notre travail, la reddition de comptes prend de plus en plus d’importance, et il faut l’équilibrer avec notre respect de la diversité et nos objectifs d’inclusion. Dans mes travaux de doctorat, j’ai recours à des processus éclairés par les arts pour documenter et explorer les possibilités de l’art en tant que catalyseur dans un projet d’évaluation. Le domaine de l’évaluation regorge d’innovations méthodologiques. Le Prix d’excellence SEEK m’a récemment permis de présenter mes travaux sur la réflexion éclairée par les arts au Congrès de la SCÉ. Je retiens également de ma participation au congrès les apports aussi nombreux que variés des évaluateurs à leur domaine. C’est une période exaltante pour étudier dans le domaine de l’évaluation! Mes interactions avec des évaluateurs plus chevronnés ont enrichi mes connaissances et m’ont fait voir le travail exceptionnel qui se fait dans le domaine de l’évaluation. Je suis plus motivée que jamais à continuer d’examiner les valeurs, les méthodes et les applications des formes multiples de l’évaluation. » Michelle Searle, lauréate du Prix d’excellence SEEK, 2011

« C’est pour moi un honneur que de remporter le Prix d’excellence SEEK 2010. Le nouveau format du concours facilite la présentation d’une demande, parce qu’il repose sur les travaux scolaires déjà réalisés. Les avantages n’en sont pas moins nombreux. Pour commencer, j’ai pu assister au Congrès de la SCÉ à Victoria et participer à des séances variées offertes par des spécialistes du domaine. J’y ai aussi présenté ma communication et j’en ai profité pour raffiner mon approche grâce à mes conversations stimulantes avec d’autres évaluateurs que mes idées intéressaient. Le Prix m’a aussi donné automatiquement la possibilité de soumettre un article à la Revue canadienne d’évaluation de programme. Mon article a franchi avec succès le stade de l’examen par des pairs, de sorte que j’ai maintenant un article de revue de plus à mon nom. Ainsi, ce qui était au départ un simple travail scolaire a fini par avoir une portée et un impact beaucoup plus vastes. » Rich Janzen, lauréat du Prix d’excellence SEEK, 2010



Le FSCÉÉ est une organisation indépendante mise sur pied par la Société canadienne d’évaluation en 1990 et réorganisée en 2005 afin d’accroître la capacité nationale en évaluation au moyen d’activités éducatives. En 2006, le FSCÉÉ a été inscrit officiellement comme organisme de bienfaisance canadien.

En partenariat avec la Société canadienne d’évaluation et le Consortium des universités pour l’enseignement de l’évaluation, le Fonds promeut l’objectif commun de développer le secteur de l’évaluation de programme en bonifiant l’accès à l’éducation, à la formation et au perfectionnement professionnel.

Nous invitons les personnes qui s’intéressent à nos activités, les partenaires éventuels, les étudiants et les spécialistes de l’évaluation à nous faire part de leurs commentaires et suggestions.

Pour nous joindre

Pour communiquer avec notre secrétariat, adressez-vous à :

Shirley Trowbridge

Téléphone : 613-722-8796

Télécopieur : 613-729-6206

Courriel : shirley.trowbridge@thewillowgroup.com

© 2011 - 2018 Fonds de la Société canadienne d'évaluation pour l'éducation
Powered by Wild Apricot Membership Software