Témoignages

Les récipiendaires de prix suivants avaient ce qui suit à déclarer au sujet des incidences du prix sur leur perfectionnement professionnel :

"La bourse d'aide aux études du FSCÉÉ a été essentiel à mon apprentissage et à mon cheminement en évaluation cette année. Je suis très reconnaissante envers le FSCÉÉ pour cette bourse." Jenna van Draanen, récipiendaire d'une bourse d'aide aux études, 2014

"Je tiens à remercier la FSCÉÉ pour son support généreux. Sans ce prix, ce partage de la recherche et cette formation à la fois professionnelle et académique n'auraient pas été possibles." Kateryna Svensson, récipiendaire d'une bourse d'aide aux études, 2014

"Eh bien la chose la plus importante à dire, c'est merci! Le prix m'a aidé me procurer un membership de la SCÉ. Je suis maintenant membre, ce qui m'aide à me tenir à jour sur des questions d'évaluation. Je ne peux assister à quelques-unes des possibilités de perfectionnement professionnel d'évaluation sans frais, je peux aussi participer aux dîners-conférences. Je reçois les bulletins hebdomadaires qui contribuent aussi à ma croissance professionnelle. Ce prix a également contribué à couvrir mes frais de scolarité, qui sont élevés compte tenu que je n'ai pas encore de travail."Houda Sabra, , Université Carleton, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2013
 

« Je suis honorée d'être récipiendaire d'une bourse d'aide aux études du FSCÉÉ. Cette bourse m'a permis de participer à un atelier qui m'a donné accès à une étendue de connaissances sur les façons d'améliorer ma nouvelle compagnie de consultation en évaluation. Je compte appliquer ces connaissances dans ma pratique, ce qui me permettra de continuer à apprendre et à évoluer en tant qu'évaluatrice novice. Merci!» Elayne Vlahaki, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2013


« Je suis honorée de mériter une bourse du FSCÉÉ. Étant donné mon adhésion relativement récente à la SCÉ, ce prix m’aide à couvrir le coût de mon cours sur le rendement des investissements. À un niveau plus profond, le prix confirme que j’ai pris une décision sage en m’orientant vers l’évaluation de la formation. J’ai l’intention de m’appuyer sur mes connaissances pour bâtir ma nouvelle entreprise et rechercher les possibilités d’échanger mon expertise avec le milieu de l’évaluation, les clients des services d’évaluation et d’autres parties. Merci. » Karen Carleton, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2011

« J’ai été très heureuse d’avoir reçu une mention honorable pour le Prix décerné à un étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation de la SCÉ et du FSCÉÉ et j’ai été reconnaissante du soutien financier qui m’a permis de participer au Congrès de 2011 de la SCÉ. À titre d’étudiante en évaluation et d’évaluatrice débutante, cela réaffirme mon choix de voir mon travail reconnu par le milieu canadien de l’évaluation. J’ai grandement apprécié que de nombreux évaluateurs aient pris le temps de venir discuter avec moi au Congrès de mes intérêts et de leur propre travail. Un des faits saillants du Congrès pour moi a été la possibilité de rencontrer Jennifer Greene, dont j’admire beaucoup le travail. Le soutien que j’ai reçu de la SCÉ et du FSCÉÉ a fait en sorte que le Congrès a été une expérience enrichissante unique. Merci! » Dorothy Pinto, mention honorable pour le Prix décerné à un étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation, 2011

« Comme bon nombre de personnes dans mon domaine, je suis devenu évaluatrice par accident. On avait besoin de ressources pour un projet d’évaluation et, puisque j’avais un peu de temps, le dossier a atterri sur mon bureau. Grâce à une étude rapide et à la patience d’un mentor, j’ai appris les éléments de base pour faire le travail et de nombreux travaux comparables, et le faire bien. Cette expérience pratique n’a pas répondu à mes questions sur le pourquoi et le comment des liens entre les éléments d’évaluation. C’est pourquoi je me suis inscrite au diplôme en évaluation de programme à l’Université Carleton. Grâce à mes cours, les moindres détails et les théories qui sous-tendent la pratique sont devenus apparents et cela a non seulement accru ma connaissance des subtilités de l’évaluation, mais aussi celle de la souplesse et de l’étendue possible de leur application. Le prix du Fonds de la Société canadienne d’évaluation pour l’éducation (FSCÉÉ) a réduit la charge financière des droits de scolarité et des manuels, et la reconnaissance de mes collègues évaluateurs a été très encourageante. Au fur et à mesure de mon apprentissage et de mon épanouissement à titre d’évaluatrice, je poursuivrai mon perfectionnement professionnel pour moi-même et pour le soutien et l’encouragement offerts par mes pairs. » Eleanor Toews, évaluatrice supérieure, Service Canada

« Lorsque j’ai soumis une demande de bourse d’aide aux études du FSCÉÉ, j’étais à mi-chemin d’obtenir mon certificat d’études supérieures en évaluation de programme de l’Université d’Ottawa. Les cours que j’avais suivis présentaient surtout des approches théoriques et c’est pourquoi je sentais fortement l’envie d’appliquer toutes les connaissances antérieures que j’avais apprises à des problèmes plus pratiques. Heureusement, l’Université d’Ottawa offre un cours intitulé « La recherche appliquée dans les interventions sociales », qui a fait toute la différence pour moi. J’ai procédé à une « évaluation réelle » dans la « vraie vie », soutenue par mon professeur, en m’assurant ainsi que toutes les mesures adoptées étaient appropriées et techniquement rigoureuses. Je peux donc affirmer certainement que l’obtention de la bourse d’aide aux études du FSCÉÉ m’a aidé à répondre à mes besoins éducatifs et à faire progresser mon travail dans le domaine de l’évaluation. » Hélène Léopoldoff, récipiendaire d’une bourse d’aide aux études, 2011

« Je suis reconnaissante d’avoir reçu le Prix décerné à un étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation de la SCÉ et du FSCÉÉ parce que cela m’a permis d’approfondir, d’articuler et d’échanger mes travaux d’étudiante dans le domaine de l’évaluation à la Faculté d’éducation de l’Université Queen’s. Les projets d’évaluation et la recherche en évaluation sont des éléments importants en éducation. Nous travaillons dans un contexte de reddition de comptes accrue, qui doit être équilibrée par notre respect de la diversité et nos objectifs d’inclusion. Mon travail de doctorat a recours à des processus influencés par l’art pour documenter et explorer les possibilités de l’art à titre de catalyseur dans un projet d’évaluation. Le domaine de l’évaluation est rempli d’innovation méthodologique et l’obtention du Prix m’a permis de participer au Congrès récent de la SCÉ, non seulement pour discuter de mon travail sur la pensée influencée par l’art, mais aussi pour me rappeler les nombreuses contributions qu’apportent les évaluateurs à leur domaine. Le temps présent est excitant pour une étudiante en évaluation! Les interactions avec d’autres évaluateurs plus expérimentés me permettent de connaître et de reconnaître le travail exceptionnel que l’on observe en évaluation. Je suis plus motivée de continuer à examiner les valeurs, les méthodes et les applications des formes multiples de l’évaluation. » Michelle Searle, récipiendaire du Prix décerné à un étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation, 2011

« J’ai été honoré de gagner en 2010 le Prix décerné à un étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation. Le nouveau format du Prix a facilité ma demande, car il était fondé sur les travaux scolaires existants. Et pourtant, les bénéfices ont été nombreux. Pour commencer, j’ai pu me rendre au Congrès de la SCÉ à Victoria et participer à une variété de séances avec des experts du domaine. C’est là aussi que j’ai présenté ma communication et que j’ai apprécié le raffinement de mes idées grâce à mes conversations stimulantes avec d’autres évaluateurs intéressés. Le Prix m’a également offert la possibilité de soumettre un article à un examen automatique pour une publication dans la Revue canadienne d'évaluation de programme. Ayant reçu une approbation après un examen par des pairs, j’ai ajouté un article de revue à mon curriculum vitae. Ce qui a commencé par un devoir scolaire a acquis une certaine portée et un impact. » Rich Janzen, récipiendaire du Prix décerné à un étudiant pour l’excellence dans l’avancement des connaissances en matière d’évaluation, 2010

« La bourse d’études du Fonds de la Société canadienne d’évaluation pour l’éducation (FSCÉÉ) a non seulement réduit le fardeau financier des droits de scolarité et des manuels, mais la reconnaissance de mes collègues évaluateurs a aussi été très encourageante. Au fur et à mesure de mon apprentissage et de mon épanouissement à titre d’évaluateur, je poursuivrai mon perfectionnement professionnel pour moi-même et pour le soutien et l’encouragement offerts par mes pairs. »

© Canadian Evaluation Society Educational Fund
Powered by Wild Apricot Membership Software